mercredi 3 mai 2017

Mon blog, je t'aime mais je te quitte un peu...Pour la bonne cause et Ekopo!



Si vous me suivez régulièrement sur Linkedin vous n’avez pas dû manquer mon dernier post. J’avoue qu’il a suscité quelques réactions dont je ne suis pas peu fière. Jeme répète , je suis journaliste dans l’âme. Un métier que je voulais faire "depuis toute petite". Une vocation comme on dit. Je voulais comprendre et donner à comprendre. Une saine curiosité qui a failli être étouffée dans l’œuf par quelques religieuses craintives. A l’école, l’une d’entre elles s’était mise en tête que j’étais trop timide et trop honnête pour faire ce métier (la politique non plus alors 😊 )Je n’en ai pas démordu car je suis têtue comme une demi-bretonne. Je suis triplement vernie car j’aime mon métier, je me suis ensuite découvert une passion pour la radio et enfin je suis tombée avec bonheur il y a 10 ans dans la marmite du développement durable. Peu de journalistes connaissent ces sujets car ils n’ont pas la formation pour... ou alors sur le tas comme moi. Beaucoup de médias n’ont pas non plus compris encore tous les grands enjeux.

Quand j’ai changé de vie un peu brusquement il y a un an et demi, je
n’ai eu qu’une envie : continuer à parler d’économie positive et de notre monde en mutation. Mais un monde bienveillant, pas régi par la peur dans laquelle certains se complaisent à nous entretenir. J’ai réfléchi à développer un média. J’en ai parlé autour de moi mais les conditions n’étaient pas réunies. Et puis comme je crois à la « positive attitude », la vie a mis sur mon chemin Emilie Kovacs journaliste passionnée par les mêmes sujets et surtout encore plus courageuse que je ne l’ai été. Son site : Ekopo, le média de l’économie positive. Son credo : faire du journalisme de solutions. Elle a décidé de faire peau neuve et de lui donner un nouvel élan. Je suis donc ravie d'avoir rejoint l'avenir. Emilie souhaite montrer les innovations des starts-up mais aussi les initiatives des grandes groupes ou de la société civile. Mieux comprendre les tendances pour aller vers un monde plus respectueux de la planète mais aussi de l’humanité. Comme dans mes jeunes années, je me retrouve à prendre contact avec des chefs d’entreprises ou des associations pour écrire des papiers qui donnent la pêche. J’espère aussi que nous avancerons sur un projet de podcasts radio. Retrouver mes premières amours pour vous faire partager sous un autre format toute cette dynamique.  (Si vous avez quelques tuyaux, je suis preneuse 😊) Tout cela pour vous dire que je n’oublie pas ce blog car j'aime liberté de ton mais je serai moins présente pour la bonne cause.
Je souhaite vraiment longue vie à Ekopo !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire